Enregistré devant public au Site historique du Vieux-Banc-de-Paspébiac.

Disque compact : 20.00$ CDN

Textes et interprétation : Fernand Alain
Musique : Jean-Pierre Pineau
Édition et montage : Studio Héri-Son

Commander cet item
  

 

Le Contenu

1. La veillée su me oncle Felisse
C'est une des premières histoires que j'ai composée. Elle me rappelle ces belles veillées d'antan qu'on improvisait souvent dans nos trécarrés. J'ai en mémoire la noce de mon oncle Léonide où, pour la première fois, j'ai dansé un set carré.

2. Ma tante Garmaine
J'ai écrit ce texte pour réfléchir sur la situation des gens âgés et de la mort. Quand ma tante prend son « ticket » aller seulement, ça veut simplement dire, son voyage est fini.

3. La maladie à me oncle Felisse
Les histoires voyagent d'un village à l'autre. C'est un Paspéya qui avait raconté cette histoire à un Cayen, le Cayen me l'a racontée et moi j'ai flasé avec les mots pour qu'Abel la raconte à sa manière.

4. Les « vettes » à ma grand-mère
Lorsqu'il s'agissait de superstitions, de croyances, d'histoires non fondées, grand-mère Joséphine disait : « cé dé vettes ».

Les « vettes » à ma grand-mère, un ramassis d'histoires que j'entendais le samedi après-midi chez mes grands-parents lorsque Pierre Castilloux venait se faire couper les cheveux par grand-père, barbier du samedi.

5. Histoire d'la terre chez-nous
Deux voisins en « froid » à cause d'une clôture : Pepa pis Éloé. Qui arrangera cette histoire un certain dimanche après-midi?

6. La nuit d'noce d'Alec

texte alternatif


Les quais en Gaspésie ce sont des lieux de rencontre. Abel rencontre Alec un vieil ami d'enfance et Abel lui demande : « Alec, conte moé deng ta première nuitte de nece ».

 


« Me oncle Felisse, ma tante Anna, Josephat au violon, Manda à l'accordéon, ma tante Garmaine qui reste avec Fred, son plus vieux, le p'tit magasin à Pitt Malté...

Éloé pis Demerise, voisin de Pepa, me oncle Tedule, mari d'ma tante Garmaine, qui a quasiment bu l'ruisseau en arrière...
Alec, ami d'enfance d'Abel, marié à Geniève... »

Abel vous raconte le quotidien de tous ces personnages réels ou fictifs qui font partie de la vie de son « trécarré » dans « Histoires de par chez nous ».
 
« Un gros merci à tous ceux et celles qui me permettent de vivre une si belle aventure ».
Fernand Alain - Juin 2006

Retour à Abel

 

 

 

 

 

mouseover